Les hauts et les bas de l'allaitement maternel désiré

 
Selon moi, l'allaitement maternel est un véritable bonheur où chaque tétée procure une sensation de bien-être.
De plus, comme chacun le sait, le lait maternel est la meilleure alimentation qui soit pour bébé.
Or, il est plutôt fréquent qu'une femme allaitante se sente démoralisée par l'allaitement et l'entourage n'est pas toujours hors de cause.
Il est vrai que le fait d'allaiter peut parfois être très fatiguant, particulièrement pendant ce que l'on appelle des "périodes de croissance" où le bébé se met à téter beaucoup plus souvent pour augmenter sa "ration" de lait, paraissant quasi-insatiable durant quelques jours, temps nécessaire pour que la lactation maternelle s'adapte à ses besoins (pas d'affolement ces périodes de croissance peuvent aussi passer inaperçues!). D'autres petites misères telles qu'engorgement ou crevasses peuvent survenir en période d'allaitement mais cela s'arrange en général assez rapidement (les bouts de seins en silicone n'ont pas leur pareil pour soulager des crevasses).
Et c'est lors de cette détresse de la maman (car l'allaitement est un rapport très fort entre la mère et l'enfant, et l'incompréhension qui peut ponctuellement exister entre eux se trouve être émotionnellement difficile pour une maman, qui ne cherche qu'à satisfaire les besoins vitaux de sa progéniture), c'est donc là qu'il n'est pas rare d'entendre "tu es sûre d'avoir assez de lait?" , "ton lait n'est peut-être pas assez nourrissant" ou autres phrases du genre, toutes aussi dévastatrices envers l'assurance de la mère.
Je tiens à dire que, selon moi, le lait d'une maman ne peut pas être insuffisamment nourrissant (peut-être me trompe-je?) et tant que bébé stimule la lactation, maman aura toujours du lait (exepté dans les cas de soucis de santé). Voilà pourquoi je tiens à soutenir les mamans qui ont un réel désir d'allaiter mais qui sont parfois empreintes de doute: il ne faut pas prêter attention aux médisances, ne pas baisser les bras au premier obstacle à l'allaitement, il faut persévérer car les petites misères passent vite et allaiter est un acte des plus naturels qui vaut le coup d'être vécu.
Cependant il est certain que si l'allaitement se trouve être trop épuisant pour la mère et que celle-ci se sente complétement démotivée par rapport à l'allaitement, il ne faut pas culpabiliser et ne pas hésiter à donner le biberon, même si cela peut être difficile pour une mère dont ce n'est pas le souhait: le biberon est un véritable soulagement lorsque l'allaitement maternel se trouve être trop difficile à mettre en place, et un bébé avalant goulument son biberon dans les bras de sa maman reposée sera bien plus serein de retrouver une maman apaisée.

Voilà, j'espère que cet article vous aura un peu guidé, sans avoir la prétention de savoir ce qui est juste, je fais simplement part de mes propres expériences...


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
Lilypie 5ème anniversaire Ticker Lilypie 3ème anniversaire Ticker

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site